La curation : développer son contenu de marque 30 Août 2016 | Veille & tendances

Le terme curation vient du latin curare qui signifie originellement « un soin » au sens médical du terme. Mais depuis 2010 avec la généralisation d’interfaces communautaires sur le web telles Facebook, Twitter et autres Pinterest, le mot a pris un tout autre sens. Le fait de partager un contenu, une vidéo, une image, ou même une musique que l’on apprécie ou que l’on juge pertinent pour lui donner de la visibilité est devenu un vrai phénomène, une tendance pérenne.


Un principe simple - la curation de contenu repose sur trois étapes simples :

  • La sélection : le curateur, celui qui entreprend l’action, recense des contenus autour d’une même thématique de manière manuelle ou automatisée.
  • L’éditorialisation : Au cours de cette étape, un processus de structuration des contenus, de contextualisation de l’information se met en place. Cette étape représente la réelle valeur ajoutée de la curation de contenus.
  • Le partage : Ce troisième temps correspond a la mise a disposition des contenus sur une plateforme a destination d’un public intéressé et averti.


Plusieurs modèles a adopter :

On distingue cinq modèles de curation. L’agrégation consiste à trouver des contenus pertinents et les rassembler sur un même site A titre d’exemple, rendez-vous sur le site internet http://iq.intel.com/, l’une des références en la matière, spécialisé dans le numérique. La distillation va au delà puisqu’il s’agit ici d’extraire les éléments essentiels des contenus sélectionnés. L’élévation permet d’extrapoler des tendances a partir des contenus sélectionnés. Elle nécessite une réelle capacité d’analyse. Le mashup, lui, consiste à fusionner des contenus afin de proposer tous les points de vues sur un seul et même document. Enfin, la chronologie rassemble et classe de manière chronologique l’information.


Les atouts du modèle :

Certains détracteurs voient en ce phénomène une nouvelle source de bruit dans un univers numérique déjà noyé sous l’information. Néanmoins, beaucoup ont adopté ces pratiques pour construire leur territoire de marque, ou alimenter plus facilement leurs plateformes de présence numérique.

Le meilleur exemple est très certainement Pepsy Pulse. La plateforme du géant américain  propose de suivre les dernières grandes tendances et de les partager sous le hashtag #livefornow. L’objectif de la compagnie américaine : développer son contenu de marque autour des principaux centres d’intérêts des nouvelles générations.

Dernières actualités